Qui sommes nous ?

Du jus de pomme coule dans nos veines

Pommes du verger des Cidres LemassonDepuis des générations, la famille LEMASSON exploite une ferme familiale tout d’abord à Courcy près de Coutances (50) où les pommiers ont toujours côtoyés les vaches et où la vente de cidre s’est inscrite dans la tradition familiale.

Cette ferme, respectueuse de l’environnement et des traditions fut agréée en Agriculture Biologique dès 1988. En 1999, Damien LEMASSON reprend le flambeau et y développe l’activité cidricole.
Poursuivant sa passion pour le cidre, en 2004, il déplace sa cidrerie non loin de là : à Cametours. Vous le devinez : toujours en agriculture biologique !

Depuis maintenant plus de 10 ans, Damien LEMASSON s’engage pour :

  • la préservation de l’environnement,
  • la diversité des espèces
  • l’exploitation de variétés de pommes locales

Il est porteur d’un savoir-faire traditionnel et d’une profonde envie de défendre son terroir normand tout en le modernisant.

Le Cidre fermier LEMASSON propose 14 produits différents, répartis sur 4 familles de produits cidricoles :

  • les jus de pomme,
  • les cidres,
  • les apéritifs,
  • les digestifs.

N’hésitez pas à venir déguster ces produits au magasin ou à les découvrir dans la boutique en ligne.

 

Agriculture Biologique

L’exploitation utilise la marque Bio Cohérence et possède la certification biologique européenne.

Deux produits LEMASSON possèdent une A.O.C. : le Pommeau de Normandie et le Calvados.

Les cidres se distinguent quant à eux, par une méthode traditionnelle qui devient très rare dans l’univers des cidres.

Du cidre 100% pur jus, avec une prise de mousse naturelle, non pasteurisé, non gazéifié et des pommes de variétés traditionnelles et locales.

 

Le verger Verger pommes lemasson

L’exploitation de 10 ha entièrement en agriculture biologique, possède des pommiers basse tige et haute tige :

  • 2 ha de verger haute-tige
  • 4,5 ha de verger basse-tige
  • 3 ha de prairies pour animaux (chevaux et bovins)

 

Des pommes …en haut… en bas…

Haute-tige

Variétés d’arbres reconnaissables par leurs branches charpentières et sous-branches fruitières.

Ce type de pommier ne produit qu’à partir de 15 ans avec des rendements modestes. Mais il nécessite peu d’entretien ou de traitements, ce qui convient parfaitement à l’Agriculture Biologique.

C’est le verger traditionnel qui permet un choix variétal très large, il y en a 18 différentes sur l’exploitation. Il permet aussi l’agroforesterie avec une production de fourrage sous les arbres pour les animaux.

Basse-tige

Variétés d’arbres reconnaissables par un tronc vertical d’où poussent des branches fruitières horizontales.

Cette production permet des rendements conséquents dès la 5ème année. Son choix variétal est plus restreint, 8 variétés différentes sur l’exploitation.

Récolte des pommes basses tiges    Pommes au pied de pommier basse tiges

 

 

 

 

 

Pom pom pom pom : une symphonie locale

pommes par terre avant récolte

 

Les 22 variétés différentes de pommes produites sur l’exploitation sont classées en 4 familles :

  • les amères : petit amer, Marie Ménard (très amer, idéal pour le Cidre Cotentin car très tannique ou les Calvados)
  • les douces : Closette, Douce Coët Ligné (amène surtout du sucre mais peu de goût)
  • les douces amères : Cartigny, Marin Onfroy, Doux Moine (représente plus de 50% des pommes à cidre, elles sont essentielles car sucrées et tanniques)
  • les acidulées : Grasse Lande, Judor, Redstar (5 à 10% pour le cidre car elle apporte beaucoup de fraicheur et plus de 70% des pommes pour le jus de pommes)

Y’a qu’à se baisser…

a croquerLa maturité des pommes s’étale de début octobre à mi-décembre.

Les pommes dans l’arbre, sont chargées en amidon, un conservateur naturel. Cueillies dans l’arbre, elles sont idéales pour la consommation (pommes à couteau) car, grâce à l’amidon, elles peuvent se conserver longtemps.

A maturité, l’amidon se transforme en sucre et le fruit se détache de l’arbre.

Pour le cidre, on attend que les pommes soient au sol.

Les vergers sont enherbés, ce qui permet à la fois d’amortir la chute des pommes mais aussi de les maintenir à 6-8°C dans l’herbe humide. Les pommes se conservent donc entre les ramassages toutes les 2 à 3 semaines.

Récolte pommes damien lemasson